UN PUTSCH CONTRE QUÉBEC ?


hebdomadaire Quebec Saturday Budget, 27 avril 1902

hebdomadaire Quebec Saturday Budget, 27 avril 1902

Le 24 décembre 1902, une primeur du quotidien Montreal Witness soulève l’inquiétude chez les fans de hockey de Québec. Selon l’article, un soulèvement aurait été tenté pour éliminer Québec de la C.A.H.L. au profit d’une équipe dans l’ouest de Montréal. Ce putsch aurait pris naissance secrètement le 13 décembre, l’après-midi de la réunion annuelle de la ligue à l’hôtel Windsor de Montréal, à l’abri des représentants de Québec, encore à bord du train. Certains dirigeants reprochent à Québec de n’être qu’une épine au pied de la ligue, sans intérêt pour son développement et qui attire plus d’ennuis que de spectateurs.

Notamment, Québec s’objecte toujours à disputer des matchs en semaine car il dit n’avoir que des joueurs « amateurs » qui ont un travail régulier en semaine. Certaines organisations aimeraient jouer en semaine et ainsi augmenter le nombre de matchs et les profits qui en découleraient. La position de Québec rend très plausible le professionnalisme déguisé des formations de Montréal et d’Ottawa. On accuse aussi Québec de freiner systématiquement toute expansion de la ligue. Ce soir là, Québec refusera d’ailleurs la candidature de Cornwall qui avait reçu l’appui d’Ottawa et des Shamrocks. Cornwall avait pourtant proposé de jouer ses 2 voyages à Québec.

Cette primeur n’est sans doute qu’un pétard lancé par un journaliste à l’agenda caché. Le "cas Québec » n’est pas discuté à l’assemblée. À la suite de l’article, le Chronicle de Québec a contacté plusieurs joueurs qui rejettent unanimement cette nouvelle et croient au contraire que l’organisation est un modèle pour la ligue et que tous apprécient sa présence.

+ + +

N’en demeure pas moins que pendant toute son existence, le Club de hockey Québec a été critiqué, mis en doute et regardé de haut par les magnats du sport Montréalais. L’orgueil de l’organisation a été souvent son pire ennemi comme son meilleur allié. Il a su se relever d’attaque sournoise en 1894, 1895, 1904 et 1910.  À bout de souffle et de ressources, il est resté au sol après sa seule saison dans la LNH en 1920.

About these ads

2 réflexions sur “UN PUTSCH CONTRE QUÉBEC ?

  1. Tu veux sans dout dire que Cornwall est prêt à payer pour les voyages de Québec, car je suis certain qu’ils veulent jouer. Aussi, Québec ne joue pas entre 1917 et 1919, donc il était déjà au sol avant 1920. Toujours aussi bon de te lire.

  2. On dit la même chose, mais la précision est de mise: Cornwall offrait de jouer son match local contre Québec à Québec pour obtenir son vote.

    Québec ne joue pas les saisons 1917-18 et 1918-19 de son propre chef. De retour pour la saison 1919-1920, il est mis KO par la LNH qui déménage le club à Hamilton.

    Merci coach !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s