Chubby Power honoré par le gouvernement du Canada


Belgique, 1916. Lieutenant Charles Gaven Power au centre, entouré du  Lt. G. Grondin, Lt. René Pelletier (debout), Lt. W.E. Beaton et le Major A.T. Powell (assis). Ses quatre compagnons tomberont au combat avant le mois d’avril 1917. Extrait du livre biographique «A Party Politican : The Memoirs of Chubby Power », Collection Marc Durand.

Belgique, 1916. Lieutenant Charles Gaven Power au centre, entouré du Lt. G. Grondin, Lt. René Pelletier (debout), Lt. W.E. Beaton et le Major A.T. Powell (assis). Ses quatre compagnons tomberont au combat avant le mois d’avril 1917. Extrait du livre biographique «A Party Politican : The Memoirs of Chubby Power », Collection Marc Durand.

Heureux de lire l’article ce matin dans Le Soleil concernant un très bel hommage à ce grand politicien qu’a été Charles Gavan « Chubby » Power. Une plaque commémorative honorant sa vie militaire, puis politique, a été dévoilée hier par le ministre Steven Blaney. Elle sera accrochée au Cercle de la Garnison de Québec, là où il a passé plusieurs moments de  sa vie.

Je vous invite à lire l’article ici.

Chubby n’a joué que deux saisons complètes avec le Québec Hockey Club, amassant la somme impressionnante de 44 buts en 23 parties. Il aurait pu jouer avant et après les saisons 1908 et 1909, mais il étudiait au Collège Loyola (Concordia) à Montréal et a poursuivi ses études à l’Université Laval par la suite, toute en menant une carrière militaire, bien expliquée dans l’article.

Aussi, c’était l’époque tumultueuse du début du professionnalisme dans le hockey, étape qu’il a toujours refusé à franchir.

Toute sa vie, il aimait revenir sur ses exploits sportifs et n’en manquait pas une pour prendre un petit scotch avec ses amis de Québec. Il rappelait que son Club aurait dû mériter la Coupe Stanley de 1904, littéralement volée par l’Ottawa Hockey Club. Dans les années 60, il est celui qui a proposé avec succès la candidature de son coéquipier Paddy Moran au Temple de la renommée du hockey.

Chubby a l'âge de 16 ans, dans l'équipe du Collège Loyola.

Chubby à l’âge de 16 ans, dans l’équipe du Collège Loyola.

Ses frères Joe et James Rockett ont aussi connu de grands moments dans le hockey. Le premier a compté 84 buts en 62 parties et a été le Président et Capitaine du Club Québec pendant plusieurs saisons. C’est lui qui a permis la signature des premiers joueurs professionnels avec les « Bulldogs » dans la NHA. « Rocket », un solide défenseur, a été le seul à signer des contrats professionnels. Il est aussi le premier anglophone à avoir joué pour le Canadien de Montréal.

Je vous signale qu’on a déjà parlé du trio de frères réunis lors de certains matchs.

Très heureux pour la famille Power qui a encore des racines dans la région et dont le sang se mélange à celui des Malone et des Cannon.

De retour au Salon du livre de Québec, les 11 et 12 avril 2014.


accueil_55J’aurai le plaisir d’enfiler de nouveau mon chandail d’auteur lors du Salon international du livre de Québec, alors que je serai debout devant le filet du kiosque des Éditions Sylvain Harvey pour stopper les visiteurs et leur offrir La Coupe à Québec: Les Bulldogs et la naissance du hockey. Venez me rencontrer vendredi le 11 avril de 17h à 18h et samedi le 12 avril de 16h à 17h et de 18h à 18h30. Je serai au stand 258 et je devrais arborer un chandail du Quebec Hockey Club, dont mon tout nouveau chandail 1913 de Paddy Moran. Il me fera plaisir de jaser  »old time hockey » avec vous. Si vous avez déjà acheté le livre (merci !!!) venez le faire dédicacer ! Au plaisir de vous rencontrer !

 »La Coupe à Québec » a un an !


couverture extŽrieure365 jours depuis la parution de mon livre  »La Coupe à Québec: Les Bulldogs et la naissance du hockey ». Un an depuis le lancement officiel au Colisée Pepsi dans le cadre d’un match des Remparts, en compagnie de Joe Malone jr. Il y a un an se succédaient une multitude d’entrevues, de conférences, les Salons du Livre de Montréal et Québec… Le temps passe vraiment vite! Je suis toujours aussi fier et heureux de l’avoir mis au monde. Ce livre m’a permis de concrétiser des années de recherches en un bouquin complet et agréable à consulter, rempli de trésors et magnifiquement illustré. Merci encore à tout ceux qui, de près ou de loin, ont collaboré à ce projet.

Je me suis surpris cette semaine à tenter de chiffrer le nombre de primeurs de ce livre: La vérité sur l’invention du filet par Québec, le Club Québec comme étant le premier club civil de hockey au monde, le surnom Bulldogs qui n’arrive qu’en 1913, la Coupe Stanley volée de 1904, La construction de l’Aréna de Québec,  le prêt de la franchise de la LNH en 1919 et sa révocation en 1920… quelques exemples des nombreuses interprétations et légendes enfin élucidées. Une contribution à l’histoire, pour le sport et la ville que j’aime.

Le blogue Quebecbulldogs me permet de poursuivre le travail, de compléter certains dossiers. Je suis à pondre un article sur Dave Béland, ce soigneur et préparateur physique du Quebec Hockey Club et premier athlète olympique de Québec dont l’histoire fascinante n’a pas été raconté. Je suis aussi en contact avec des descendants de l’énigmatique Joe Savard, gardien substitut des champions de la Coupe Stanley en 1912 et 1913.

Je me souviens avoir dit à mon complice Frédéric Smith de la C.C.N. que ce livre serait mon premier et mon dernier. Il ne me croyait pas et il avait raison. L’histoire du hockey et des sports de la Ville de Québec me passionne encore plus que jamais. Il n’y a pas une semaine qui passe sans que je fouille de nouveau les archives accessibles sur internet, la bibliothèque de l’Université Laval ou mes milliers de documents conservés.

Je viens de remporter l’enchère d’un album de photos originaux datant de 1915. 216 clichés de la région et d’ailleurs, provenant d’un brocanteur situé à Seattle! J’ai hâte de le recevoir. Je vous en donne des nouvelles.

La Collection Simon Bourque est en vente.


La carte de 1913-24 de Joe Malone avec le CH.

La carte de 1923-24 de Joe Malone avec le CH.

J’ai mis en contact ma collègue Justine Boutet avec le collectionneur Simon Bourque et Marc Juteau, propriétaire de Classic Auctions. Aux enchères actuellement, une incroyable collection des plus vieilles et plus belles cartes de l’histoire du hockey.  Cliquez ici pour visionner le reportage et ici pour voir l’encan ! Vous avez jusqu’au 5 novembre pour vous procurer les Joe Malone, Paddy Moran ou Joe Hall (et bien d’autres, évidemment ;)!

Simon et Marc ont collaboré à plusieurs occasions pour la publication de mon livre.

Les chandails au fil des saisons (1/3)


Mon confrère de la SIRH Danny Laflamme travaille sur un projet bien ambitieux: recréer le plus fidèlement possible les chandails portés par les joueurs des équipes majeures en Amérique du Nord, de 1885 à 1930. Ce défi est de taille, car plusieurs éditions sont restées sans image sinon, de piètres qualités et bien sur, en noir et blanc.  Son objectif est de rendre accessible cette base de données aux membres du SIRH.

J’ai bien sur sauté sur l’occasion pour lui offrir mon aide au sujet du Quebec Hockey Club. Il s’est glissé plusieurs erreurs de dates et même de conception à travers le temps et les différents sites web et livres sur le sujet.

Grâce à sa collaboration et sa permission, voici donc le premier de trois volets sur les chandails du club de hockey Québec.

———————————————————————————————————————————

Quebec Hockey Club 1877-78 (première édition) création: Danny Laflamme.

Quebec Hockey Club 1877-78 (première édition) création: Danny Laflamme.

chandail du club de football-rugby de Québec, 1878.Il est fort probable que le premier chandail porté par les joueurs de ce tout nouveau sport intérieur qu’est le hockey sur glace soit en fait un chandail de… football ! La plupart des hockeyeurs du Club, dont le capitaine Charles Miller venaient de remporter un championnat de rugby-football sous ses couleurs. Au fil des ans, le chandail aux lignes horizontales bleues et blanches (ou grises) est fréquemment utilisé par le  »premier » club de la ville de Québec, que ce soit en football, en crosse et bien sur, en hockey.

Quebec Hockey Club 1887-88 création: Danny Laflamme.

Quebec Hockey Club 1887-88 création: Danny Laflamme.

1888 chandail QuebecCertainement le plus différent chandail de l’équipe, il est clairement identifié au groupe anglo-saxon de la majorité des joueurs de l’époque. La Croix de St-Georges, rouge sur un écusson blanc, est aussi utilisée sur le drapeau de l’Angleterre, dont le saint est également le patron (wikipedia). Comme le chandail ne nous permet pas de définir précisément sa couleur principale, nous avons opté logiquement pour le bleu. Il nous est impossible de connaitre exactement le moment de son apparition dans le vestiaire du Club. Peut-être est-il ainsi depuis plusieurs années…

Quebec Hockey Club 1891-92 création: Danny Laflamme.

Quebec Hockey Club 1891-92 création: Danny Laflamme.

QuebecAprès deux hivers sans toit, le Club de Hockey Québec emménage dans le Quebec Skating Rink revampé sur les Plaines d’Abraham en décembre 1891. Une des rares photos du Club sans trophée, sinon, peut-être, ce nouveau chandail qui compte encore 6 lignes horizontales. Remarquez la ligne bleue supérieure qui se sépare pour laisser jaillir le col roulé. Il n’apparaît aucun logo ni numéro. D’ailleurs, il n’y en aura pas pour encore 20 ans…

Quebec Hockey Club 1893-94 création: Danny Laflamme.

Quebec Hockey Club 1893-94 création: Danny Laflamme.

Quebec 94Le fait d’arme de la saison 1894 est sans aucun doute cette victoire de 3-2 contre le premier et alors détenteur de la Coupe Stanley, le Montreal Hockey Club (associé et souvent appelé M.A.A.A.), lors du match qui a cloturé le premier Carnaval de Québec. Albert Edward Swift (photo) porte d’ailleurs une des médailles obtenues à la suite de cette brillante victoire, grandement célébrée en Ville. L’autre, c’est pour féliciter le Club pour la belle saison.

22 octobre 1966, dernière présence sur la glace pour Joe Malone.


Joe Malone Forum 1966

Joe Malone, saluant la foule à son entrée sur la glace du Forum de Montréal, le 22 octobre 1966. Cliquez sur la photo pour voir le montage vidéo.

À l’automne 1966, la LNH célèbre son 50e anniversaire. Le Club de hockey Canadien profite de son match d’ouverture pour présenter ses joueurs et bâtisseurs membres du Temple de la Renommée du hockey qui ont fait du Tricolore la plus grande organisation de la ligue. Parmi les Aurèle Joliat et Butch Bouchard (ce dernier honoré un peu plus tôt la même année) se pointe sur la glace Joe Malone, alors âgé de de 76 ans.

Sa présence est précédée de la présentation de René Lecavalier, maitre de cérémonie sur la patinoire. Il s’en est sans doute voulu d’avoir dit « 44 buts en 22 saisons » en parlant de celui qui, 50 ans plus tôt, avait dominé outrageusement cette première saison de la LNH avec 44 buts en 22 matchs, bien qu’en fait, il n’en a joué que 20.  On le présente à 1:00 du montage vidéo.

J’ai édité la présentation afin de préserver l’essentiel. J’ai cru bon ajouter celle de Maurice Richard et le long retour vers les gradins. Joe Malone prendra part à d’autres évènements reliés au hockey avant de quitter ce monde en 1969. Ce document très rare est certainement sur la toile pour la toute première fois.

NOTES: À la question de mon ami Paul Foisy, du site Sport et Société, voici la liste des légendes présentées sur la glace, dans l’ordre: Sylvio Mantha, Aurèle Joliat, Herb Gardiner, Joe Malone, Frank Selke, Elmer Lach, Bill Durnam, Emile Bouchard, Kenny Reardon, Maurice Richard et Toe Blake. Intéressant, René Lecavalier mentionne à la fin de cette liste qu’Ambrose O’Brien, co-fondateur du Canadien et Newsy Lalonde n’ont pu prendre part à la cérémonie.

Récipiendaire du Brian McFarlane Award !


Brian McFarlane. Image: emcbelville.com

Brian McFarlane. Image: emcbelville.com

SIHR_Logo_nobanner_250_x_175J’ai passé un beau weekend, malgré la pluie. C’est que j’ai appris samedi que j’étais le récipiendaire du Brian McFarlane Award, remis annuellement par les membres de la Société Internationale de Recherche en Hockey (SIHR). Le congrès annuel était tenu ce weekend à Utica (NY). Brian McFarlane, c’est le René Lecavalier de CBC. Pendant 25 ans, il a été la voix du hockey des canadiens-anglais et des américains. Grand écrivain, collectionneur et historien, son apport à notre sport national est tel qu’il a été admis au Temple de la renommée du hockey en 1995.

Le prix Brian McFarlane a été inauguré la même année en l’honneur du président honoraire de la SIHR, en reconnaissance de son soutien à la Société et par sa contribution continue à la préservation de l’histoire du hockey. Cet honneur reconnaît « la recherche exceptionnelle de ses membres » et est jugé sur la qualité des documents présentés à la Société et à des projets éditoriaux spéciaux en dehors de la société.
Je suis fier de vous souligner cette reconnaissance car elle appartient à plusieurs personnes: Un gros merci à Denis Angers, Frédéric Smith et Hélène Jean de la Commission de la Capitale Nationale, aux Éditions Sylvain Harvey et à la Ville de Québec pour avoir supporté financièrement la production du livre « La Coupe à Québec: les Bulldogs et la naissance du hockey« .
C’est seulement la 2e fois qu’un Québecois remporte ce prix, après Michel Vigneault en 1996 qui incidemment, a collaboré grandement à la révision de mon livre. Je remercie enfin tous ceux qui l’ont déjà été en page 4 !couverture extŽrieure