Bien avant l’A.M.H.: Québec 3 Winnipeg 2


annonce de la rencontre entre Winnipeg et Québec
annonce de la rencontre entre Winnipeg et Québec

En cet hiver de l’année 1895, Les Victorias de Winnipeg ont une mission: prouver aux équipes établies qu’il se joue du bon hockey à l’ouest de l’Ontario.

Ils sont en ville, invaincus jusqu’à ce jour dans le cadre d’une triomphante tournée dans l’est du pays. Partout, ils surclassent leurs adversaires chez eux, comme en témoignent de grandes victoires de 5-2 à Ottawa et 5-1 contre le M.A.A.A. (Montréal), détenteur de la Coupe Stanley.

Arrivé le 5 février et logé à l’hôtel St-Louis, les Victorias de Winnipeg sont largement favoris pour l’emporter. Québec vient de subir une rare défaite à la maison quelques jours plus tôt.

À la consternation générale, Québec l’emporte 3-2. Pour une rare fois, la nouvelle du match se retrouve à la première page du Quebec Chronicle.

Du hockey rapide et propre. Les spectateurs ont peut-être eu droit à la plus belle démonstration de hockey à ce jour. Le match le plus scientifique jamais présenté à Québec.

Frank Storr Stocking
Frank Storr Stocking

L’attaquant A.D. Scott a brillé pour Québec y allant du premier et 3e but de son équipe, le dernier brisant l’égalité. Dan Bain, futur membre du Temple de la renommée comptera le 2e but de Winnipeg. Le gardien québécois F.S. Stocking, encore malade et « sous traitement du médecin » aurait joué à ce jour son meilleur match en carrière.

Après le match, le capitaine des Victorias C.J. « Tote » Campbell aurait déclaré au journaliste du Quebec Chronicle qu’il n’avait jamais affronté une aussi bonne équipe. Le journaliste conclu : « ce sera une surprise pour les Montréalais qui croient que Québec ne peut pas gagner une partie proprement ».

Malheureusement, le capitaine Campbell aura un autre discours loin de Québec. Il fait parvenir un télégramme à certains quotidiens dans lequel il blâme le favoritisme des officiels et la conduite des spectateurs pour leur seule et unique défaite du voyage. Heureusement, le Saturday Night de Toronto conclu en ces termes : On dirait que Winnipeg est incapable d’accepter la défaite et de tirer la première leçon que la pratique du sport doit nous enseigner.

Par cette grande victoire, le Club de Hockey Québec avait prouvé être parmi les meilleures équipes au pays.

Les Victorias de Winnipeg
Les Victorias de Winnipeg

Un an plus tard, les Victorias de Winnipeg remporteront la Coupe Stanley, devenant la première équipe à l’extérieur du Québec à réussir l’exploit.  Ses joueurs la remporteront de nouveau en 1901. Leur capitaine Dan Bain est aujourd’hui membre du Temple de la renommée.