Clichés oubliés: George Vézina avec le Chicoutimi


Le Club de hockey Chicoutimi, 1908. Cette équipe qui challenge régulièrement les meilleurs clubs au Québec compte sur le gardien George Vézina (1887-1926) (à la position 4 sur une horloge). On le dit déjà exceptionnel, mais il accorde 34 buts pour trois défaites en quatre parties répertoriées contre les clubs de l’Université Laval et Québec entre 1905 et 1909. Il impressionne toutefois les gens du Canadien en 1910, assez pour le mettre sous contrat pour la saison 1910-11.

 

 

Publicités

Il y a 100 ans, Québec ridiculisait Georges Vézina.


Vézina avec le Chicoutimi Hockey Club
Vézina avec le Chicoutimi Hockey Club

J’ai déjà lu quelque part que Québec avait manqué la première chance de mettre la main sur un jeune gardien de Chicoutimi, Georges Vézina. Mais en ce 30 décembre 1909, l’équipe de Québec a peut-être eu raison de ne pas avoir été impressionné par celui qu’elle a déjoué 7 fois dans une victoire de 7-3 contre Chicoutimi.

Un résultat différent aurait pu séduire l’organisation. Quelques jours plus tôt, les Bulldogs avaient perdu les services de leur as gardien, Paddy Moran, tenté par un contrat avec les All-Stars de Montréal.

Mais dans ce premier match « d’entraînement », les médias parlent en bien de celui qui est pressenti pour prendre sa relève, Harry Doddridge, un gardien amateur de Québec âgé de 27 ans.

50 jours après la rencontre contre Québec, le 17 février 1910, Georges Vézina blanchit le Canadien 1-0 à Chicoutimi.*

Le soir même, sous la recommandation du gardien perdant, Jos Cattarinich, le gérant du Canadien Georges Kendall lui offre un contrat qu’il refuse, pour finalement l’accepter, à temps pour la saison 1910-1911. Georges Vézina jouera 16 ans et 328 parties de suite avec le Canadien et donnera son nom au prestigieux trophée remis au meilleur gardien de but de la LNH.

Quant à Harry Doddridge, il ne disputera que 7 parties avec Québec sur 2 saisons, accordant en moyenne plus de 7 buts par match.

* Certains sites dont la page Wikipédia de Cattarinich parlent d’une victoire de 10 ou 11 à 5. Je n’ai trouvé aucun article d’époque sur cette partie.  Plusieurs de ses sites ajoutent que les Chicoutimi auraient aussi battu les Bulldogs 10 à 8 quelques jours plus tard, ce qui est peu probable puisque l’équipe avait cessé ses activités à ce moment. Si c’est le cas, c’était sans Malone, Power et cie…