Hier comme aujourd’hui, pas facile à Québec…


Même avec une équipe gagnante, les foules sont décevantes en 1912-1913. Québec est « trop fort pour la ligue » avec sa fiche de 16 victoires et 4 défaites et l’enivrement de la course au championnat n’est plus depuis la mi-saison. Aussi, des rumeurs ont même  laissé croire que les « joutes » étaient « arrangées ». Rien pour convaincre les amateurs de se déplacer par une nuit froide de février…

Imaginez, on y apprend que la plus petite  recette d’un match a été de 1200 $. Comme les  billets se vendaient entre 0.50 $ et 1 $, imaginez le nombre de spectateurs. Ailleurs, Toronto, Montréal et Ottawa en attirent régulièrement 5000…

La Patrie, 10 mars 1912
La Patrie, 10 mars 1913

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s