George Leonard: le « bulldog » mort au combat.


En ce jour du souvenir, il est de mise de souligner la mort de George Joseph Arthur Leonard (1886-1917), joueur d’utilité du Club de Hockey Québec. Malgré l’immense proportion de militaires au sein du Club, dont les grands décorés Sir David Watson, Albert Edward Swift, Charles « Chubby » Power et C.F. Constantine (ces deux derniers ont été ses coéquipiers), il est l’un des deux seuls à avoir perdu la vie au combat, l’autre étant William Holliday (1877-17) un joueur de réserve qui a joué quelques matchs entre 1899 et 1904.

George Leonard, portant le chandail de l'édition 1912, gagnante de la Coupe Stanley.

George Leonard, portant le chandail de l’édition 1912, gagnante de la Coupe Stanley, illustrée à gauche.

« L’Irlandais » natif de Québec a joué 10 matchs avec le grand club, comptant six fois lors de la saison 1907. Membre du Q.O.C.H. (Queen’s Own Cameron Highlanders) en 1908, il se blesse au genou lors d’un match de baseball intérieur (l’ancêtre de la balle-molle), au manège militaire. Incapable de suivre le rythme, il quitte le hockey de haut niveau pendant 5 ans, mais son état s’améliore au point de prendre part à deux matchs de la NHA en 1912, dont un pour la Coupe Stanley. Il poursuivra sa passion pendant quelques saisons dans des ligues amateurs.

Sa mort est annoncée dans les journaux le 10 septembre à la surprise du rédacteur qui avoue n’avoir jamais eu vent de sa présence au front avec le 29e Bataillon. On souligne son immense potentiel athlétique, doué également pour le football et la course à pied. Il avait 30 ans et n’était pas marié.

George Leonard s’enrôle le 12 septembre 1916. Alors âgé de 30 ans, il se rajeunit de 3 ans afin, on imagine, mieux se faire accepter. Il mourra quelques jours avant son prochain anniversaire...

George Leonard s’enrôle le 12 septembre 1916 à Halifax. Alors âgé de 30 ans, il se rajeunit de 3 ans (1889 au lieu de 1886) afin, on imagine, de se faire accepter plus facilement. Il mourra près d’un an plus tard, quelques jours avant son prochain anniversaire…

17 août 1917. Résumé de l'armée canadienne.

17 août 1917. Résumé de l’armée canadienne. « Mort au combat. » Devant Lens (France) dans la tranchée Cinnabar, il est mort instantanément, atteint à la tête d’un tir ennemi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s